Quels rêves pour l'éco hameau d'Andral - Ecohameaudandral

Aller au contenu

Menu principal :

Quels rêves pour l'éco hameau d'Andral

Projet

Quels rêves pour l'éco-hameau d'Andral ?
  
"Lors des toutes premières réunions de ce projet, j’imaginais un hameau assez homogène et j’espérais que nous trouvions des éléments architecturaux permettant de créer l’harmonie au niveau du bâti afin d’éviter un résultat trop hétéroclite quant aux formes, aux couleurs, aux matériaux. Puis, au fur et à mesure que nous nous connaissons mieux, j’envisage avec plaisir une grande diversité dans les choix architecturaux. J’y vois le reflet de ce que nous sommes  : le mélange de nombreuses différences à même de nous enrichir, même si parfois ou pour certains, ces différences rendent la communication difficile. Cet exemple d’évolution est assez caractéristique pour moi de cette aventure qui est, par essence et avant tout, une aventure humaine. J’ai hâte de voir sortir de terre ces maisons de toutes formes et de toutes natures et de voir les enfants du Hameau, ceux d’aujourd’hui et ceux à venir, investir ces lieux, de la source au potager, des bosquets aux prairies, du verger au poulailler… J’ai hâte de voir mes petits enfants se joindre à leur bande le temps des vacances d’été. Je rêve de les voir se construire sur les bases fondées par leurs parents ou grands parents, sur ce rêve concrétisé d’un lieu de vie offrant une réelle alternative à la compétition, l’individualisme, la précarité qui fondent le système libéral.
Forts de ces expériences privilégiant la coopération, l’entraide, l’écoute, le respect de l’autre tout autant que de la nature et de la terre, l’apprentissage d’une réelle démocratie , je veux croire qu’ils sauront à leur tour relever des défis bien plus audacieux, assurés qu’ils seront que d’autres mondes sont possibles."
Véronique
   
   
"Ce projet est pour moi l'occasion
-d'accéder à un lopin de terre constructible, car je n'en n'aurais pas les moyens autrement et de faire des économies d'échelle sur l'achat des matériaux
-de revenir à une vision moins individualiste de la vie, en partageant nos savoir et nos compétences, tout en ayant conscience des acquis de notre société, qui permettent à chacun de développer sa personnalité propre
-de trouver des alternatives au monde marchand que l'on nous présente comme inéluctable
-de faire oeuvre pédagogique en montrant qu'un autre monde est possible
-de réapprendre à accepter l'autre dans toutes ses différences, en les voyant comme une richesse plutôt qu'un obstacle."
David
   
"Ce qui m'a donné envie de participer à l'aventure, c'est qu'il s'agissait d'un projet collectif sur la base de valeurs partagées avec des personnes sympathiques et sincères, ce qui est la promesse de lendemains bien remplis; car la pire des choses serait de s'ennuyer en étant entouré de gens que l'on n'apprécie pas. "
Françoise

"Normalement, on choisit sa maison, puis on essaye de s'entendre avec ses voisins, là on fait le contraire, c'est original. Dans une société du gâchis, c'est bien de se préoccuper de réduire ses besoins en matières premières, le fait de le faire à plusieurs, est plus facile et plus sympa. "
Didier
   
"Je vois dans notre projet, la possibilité de vivre avec les autres membres du groupe des relations d'écoute, de confiance, de convivialité et de tendre, grâce à l'entraide et à l'échange, vers une autonomie nous permettant de mieux résister collectivement au système marchand dominant. Je sais que ce ne sera pas facile, mais le jeu en vaut la chandelle."
Sylvain
   
"Pour moi, le Hameau d’Andral sera un microcosme ouvert sur le macrocosme qu’est la société ; c’est mettre en pratique la célèbre devise « penser global, agir local ». Plus concrètement ce sera la possibilité de vivre entourée de voisins partageant une même vision de la vie, de jouir de 8 ha de nature préservée, de partager les moments heureux et de se soutenir dans les passages difficiles. Ce sera, (c’est déjà !) une belle aventure humaine avec ses hauts et ses bas. A nous de faire que les hauts soient nombreux et les bas plus rares."
Christiane
   
"Je rêve d’un lieu qui serait un laboratoire de nouvelles relations humaines, à l’aide d’outils tels la communication non-violente, la sociocratie, les cercles de paroles…Notre éco-hameau serait un lieu de solidarité, de tolérance, d’ouverture sur le monde, intégré dans des réseaux d’éco-villages, coopératives agricoles, systèmes d’échanges locaux…"
Claude

Je rêve d'un lieu où des êtres humains pourront être heureux ensemble, simplement.
Greg

 
Retourner au contenu | Retourner au menu